Un site web « responsive »


Le « web responsive » émerge en 2012. Une nouvelle technique dans sa méthode de construction permet un affichage différent selon le matériel utilisé (tablette tactile, smartphone, écran d’ordinateur). En l’occurrence, il embarque des éléments clés tels que:

1 Des feuilles de style CSS permettant d’utiliser des dimensions relatives aux dimensions écrans divisibles par 3 / 9 / 12 ..
2 Des solutions de stockage d’images adaptables (le poids des images s’adaptera directement, à la qualité de l’affichage)
3 Une ergonomie basée notamment sur l’utilisation massive de javascript, OUT la technologie Flash (Adobe)
4 l’usage des nouveaux standards du web (HTML5, CSS3…) pour une souplesse d’affichage

Le site Internet s’adapte donc aux dimensions requises par l’appareil. Un affichage élastique en quelque sorte. Voir un exemple à cette adresse, www.fermeduroy.com/ et jouez avec le redimensionnement de votre fenêtre.

Bien entendu, l’Agence marquePages peut vous aider à construire votre nouveau site de cette manière, pensez-y. Les engins nomades deviennent de vrais outils de navigation pour internet !

WordPress ou Joomla, que choisir pour son site

A l’origine positionné en tant que « simple » moteur de blogs, WordPress a montré depuis toute sa pertinence pour également être utilisé pour gérer des sites Web complets. Une explication à cela : la qualité de son interface et son aspect « user-friendly ». Aujourd’hui, des sites comme TechCrunch, Levi’s ou encore Pepsi l’utilisent. Il est accessible, simple et peut être compris sans connaissance en html ou autre jargon du même genre.

De son côté, Joomla est considéré comme une solution « pur sucre » de gestion de contenu Open Source, très appréciée des développeurs en particulier pour son aspect « boîte à outil » et la possibilité d’aller chatouiller le code de très près. Orange, IKEA mais aussi eBay l’ont choisi. Ce système de gestion de site devient plus compliqué et requiert des connaissances en programmation, en dialogue html, ce qui nécessite un apprentissage notoire pour franchir ses fonctionnalités.

Si ces deux solutions de CMS (Content Management System) Open Source sont disponibles gratuitement en téléchargement, des coûts annexes peuvent rapidement faire grimper l’addition. « Nous rencontrons plus fréquemment des projets WordPress autour des 20 000 euros, voire moins, alors qu’il n’est pas rare de voir des projets sous Joomla dépasser les …. 200 000 euros en raison de la plus grande complexité, richesse et étendue du périmètre de projet de départ », indique Patrick Bénichou, P-DG d’Open wide.

Source : Le journal du net

Connaitre la position de son site Web sur Google

Utile et fort bien construit, Positeo permet de vérifier la position de son site Internet en temps réel. Envie de connaître la place qu’obtient votre site ou celui de votre concurrent ? Utilisez Positeo quand vous le souhaitez.

1 Placez les mots clés ou les critères de recherche
2 Collez l’url du site web que vous souhaitez utiliser ( inclure le http://www. )

Cet outil devient vite indispensable pour optimiser son site internet sur sa page d’accueil et les pages suivantes (selon l’importance consacrée).